dimanche 13 août 2017

Saucissons et paupiettes de sein

16:18 Posté par Titia G , Pas de commentaire


Que cette rencontre fut difficile à organiser tant nos activités estivales nous éloignaient de nos possibles de rencontre. Mais après des reports indépendants de notre volonté, nous avions enfin trouvé ce créneau de jeu. J'étais très heureuse de retrouver mon Maître, sauf que mes menstruations avaient décidé de s'inviter à la fête. Impossible d'annuler pour ce motif, mon Maître le refuse. Il m'accepte avec cet inconvénient. C'est donc plein d'appréhension et d'inquiétude que je me pris la route. La crainte de trouver les vacanciers sur la route, m'avait fait partir plus tôt de chez moi. Et j'ai eu vingt minutes d'avance au final. Le hasard fit que mon Maître se trouvait à la fenêtre lorsqu'il m'aperçut arriver avec mon véhicule. Le signal fut immédiatement donné, mais je passe malgré tout mon SMS comme à mon habitude. Il me confirme son impatience de me retrouver.

La porte passé, ma joie de le revoir était comme à chaque fois immense. Selon lui, j'avais même pris un peu trop de liberté depuis notre dernière rencontre. Et il avait l'intention de ne pas se laisser mener ainsi. Pour jouer en toute tranquillité je lui avais demandé l'autorisation de me changer en arrivant. Ce qui m'autorisa bien sûr, mais dans le respect des règles dans ce cas-là : c'est-à-dire que la porte des toilettes doit rester ouverte. Ce qui me gêna énormément surtout avec ce problème féminin. Bien sûr, je me manifestais tentant par ce biais de l'éloigner de la porte. En répartie j'obtiens sa présence et son regard très curieux durant tout le temps qui m'était nécessaire. J'étais super-gênée, même si je donnais l'impression d'assumer. Une belle façade qui allait me coûter cher.

Le jeu commença et je dus me mettre entièrement nue comme à notre habitude. Mais j'ai eu beaucoup de mal à tenir dans cette simple situation qui d'ordinaire ne me pose aucun souci. Mes émotions trop fortes m'ont entraîné deux mini-malaises consécutifs. Après m'avoir permis de m'assoir et de récupérer, mon Maître prit soin de moi en me donnant de quoi me relever de cet état. Puis il me tendit ma culotte et m'autorisa pour la séance exceptionnellement à la porter. Et par bonheur, cela m'a permis de reprendre le cours du jeu.

Mes seins et mes fesses allaient être mises à rude épreuve, me dit tout joyeux de l'annonce, mon Maître. Gloups ! Je suis déjà de nature très sensible des tétons en temps normal, mais là avec les règles, je m'attendais au pire. Je ne fus pas déçue. Il commença par m'en saucissonner les seins suffisamment serrés, mais pas trop pour amplifier les sensations. Vérification à travers des claques et de tirage de tétons. Ma réaction ne tarda pas et mes grimaces de douleur firent leur apparition. Il était fier de lui et moi j'essayai de tenir en lui faisant le plus honneur possible. Il poursuivit son bondage en croisant ses cordes autour des mamelles les enfermant alors comme des paupiettes. Un magnifique soutien-gorge de cordes, rendant mes seins hypersensibles. Claques sur les fesses, puis à nouveau sur les seins, il alternait les zones offertes à ses plaisirs. Satisfait de son résultat, il  m'enleva le bondage et admirait les marques qu'il avait alors laissées sur moi.

Il m'accorda un peu de repos en vérifiant ma capacité au service. Enfin, c'est ce que je croyais. Sur l'ordinateur un message à mon intention était tapé. Il mentionnait une série d'actions que j'allais devoir réaliser. J'avais envie de le taquiner un peu, mais c'était sans compter sur son idée de départ. Je m'appliquais à suivre les instructions et pendant que j’œuvrai avec mon plus grand sérieux, mon Maître me claquait les fesses à chaque mouvement que je faisais et me pousser à ne pas traîner. Forcément la situation me conduisait à oublier certaines instructions voire à ne pas les faire exactement comme indiquer. Mes fesses s'en sont rendu compte. Enfin, le service terminé j'ai un peu de répit debout dos à lui et offerte.

Satisfait de mon obéissance, vint le gage pour m'avoir fait annuler un rendez-vous à la dernière minute. Je l'avais menacé d'une punition mais au vu de sa première réponse, j'ai vite compris que la seule personne qui serait punie c'est moi. Alors je lui demandais une fessée en OTK mode fesseur. Je reçus une magnifique fessée que j'aurai volontiers prolongée. Après avoir embrassé et remercié mon Maître, il m'annonça que j'allais être punie. Depuis une semaine, mon médecin m'avait conseillé de voir un ostéopathe pour soigner mon dos. Et je n'avais rien fait. Il n'avait pas l'intention de laisser passer ce manque de sérieux. Debout dos à lui, il prit la spatule et me sanctionna sévèrement. Je déteste ces fessées punitives de fin de séance. Elles sont toujours bien plus désagréables que celle du plaisir du jeu.

Merci Maître pour cette super séance et la découverte de sensations très fortes, un peu trop pour certaines. Je m'améliorerai Maître pour ne plus voir mon corps me trahir comme en début de séance.
Réactions :

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire